Déclaration pour la résistance du Parc Gezi

Traduction: Translators for Justice
Source:http://editorlerplatformu.com/

DECLARATION POUR LA RESISTANCE DU PARC GEZİ
Tout censure est virus. Le plus surnois, le plus blessant le plus fatal est l’autocensure. Le caractère atrophiant, qui cache la réalité sous sa contrôle, le caractère stupéfiant lui a assuré une “légimité” qu’on ne peut nier. Si les sociétés sont immunisées contre ce virus, ils enferment l’opinion libre, la réalité dans la boîte noire. On sait jamais mais ces boites noires sont systématiquement perdues ou sont brisées par les responsables du pouvoir.

Si la personne ne peut pas s’exprimer librement, on ne peut parler que d’une action fausse de vie. Avoir peur et se recroqueviller n’est pas une façon de vivre mais mourir. Un arbre peut être qu’un simple symbole, plus il vit il devient un symbole vivant: Les gens qui veulent vivre librement ne sont pas des marionnettes. Personne ne peut prendre sous sa contrôle la vplonté de vivre, la volonté de respirer qui est la liberté fondamentale. On ne peut pas penser à une société qui ne respire pas, la société qui ne pense pas se rétrecie, elle s’enferme dans une seule opinion, elle se transforme en uniforme. Elle devient la marionnette de l’obscurantisme. De lors la terre où l’on vit n’est pas la terre mais le point aveugle. Les sociétés créent les espaces pour “vivre” par pour “mourir”.

Nous croyons que les livres écrits par opinion libre, indépendant crée un espace de liberté, et l’amitié crée avec ces livres donne vie à un pont réel et transformateur. Nous respirons et nous existons avec des livres. Parce qu’on est curieux pour la libre, indépendant l’opinion créatif et nous voulons savoir et partager la réalité pour diffuser le savoir et l’opinion libre.

La média en Turquie doit tout de suite montrer la volonté d’ouvrir les boites noires et doit partager la réalité. C’est le jour de réaliser la liberté de respirer pour les gens appelés“minoritaires” ou “marginaux”, qu’on essaie de nier. C’est le jour pour exposer l’esthétiques de la force de résistance en assamblant de divers couleurs, C’est le jour d’exprimer le droit de respirer, de vivre sans avoir peur, avec indépendance. Retirez cette fumée, retirez ce nuage de gaz. Laissez tous respirer, laissez l’esprit respirer. L’arme est le symbole de la peur. Et l’homme est beau en resistant comme un arbre.

LE PLATFORME DES EDITEURS

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s